Corsica Sport Travel, organisateurs de voyages sportifs en Corse
CSTRAVEL

Interview ambassadeur : Florian Mondoloni


Pour en apprendre un peu plus sur les ambassadeurs Corsica Sport Travel quoi de mieux qu'une interview du principal intéressé ? Aujourd'hui, découvrons la personnalité de Florian Mondoloni



Bonjour Florian, présentez-vous

Je m’appelle Florian, j’ai 17 ans, je suis élève en terminale S au lycée Laetitia Bonaparte et j’habite à Ajaccio depuis ma naissance.
Interview ambassadeur : Florian Mondoloni

Quels sont vos principaux traits de caractère ?

Je suis discret, distrait, rêveur, volontaire, pugnace, obstiné et déterminé, sociable, passionné (de trail)

Quelle est votre passion, votre passe temps ?

J’adore passer du temps avec mes amis, ma famille, les randonnées en montagne, faire du vélo de route et du VTT parfois avec mes parents.
Me retrouver en montagne, faire des sommets sur mon île. La nature me procure une sensation de liberté et d’apaisement. Cependant j’adore cette montée d’adrénaline avant le départ d’une course.

Depuis quel âge faites vous du sport ?

J’ai commencé le sport très jeune, à 6 ans avec le karaté, j’ai ensuite fait de la voile en club et en UNSS au collège Laetitia Bonaparte. J’ai également pratiqué le triathlon au CTCA et le VTT à l’ASSP2A. Il y a un an j’ai découvert le Trail running et ma passion pour la course en montagne.

Expliquez-nous comment est né cette passion pour le sport ?

Mes parents m’ont fait pratiquer différents sports pour canaliser mon surplus d’énergie depuis mon plus jeune âge… et je les ai tous appréciés. Le sport fait partie de ma vie au quotidien, c’est un élément important qui me permet de gagner en énergie, en résistance en équilibre.
Je ne peux concevoir une semaine sans sport. C’est une addiction bénéfique, une hygiène de vie, mon équilibre.

Racontez-nous votre plus belle expérience sportive ?

Ma plus belle expérience sportive est sans aucun doute ma participation à la demi-finale des championnats de France de Triathlon avec l’équipe de Corse de Triathlon il y a 2 ans.
Ce fut une très belle course ou je pus découvrir le niveau sur le continent et me frotter à l’élite française.

Avez vous un rituel particulier avant une course ?

Je me prépare et m’échauffe toujours avec mon père.  J’enfile toujours ma chaussure gauche avant la droite c’est mon coté superstitieux (rire).
J’attache de l’importance bien sûr à mon alimentation et évite de me coucher tard la veille d’une course. 

Quel est votre lieu de prédilection pour pratiquer votre activité ?

Je m’entraîne le plus souvent sur les Crêtes au-dessus d’Ajaccio. On y trouve différents sentiers dans le maquis, c’est l’idéal pour faire mes entraînements hebdomadaires de plus j’habite tout près, je peux donc m’y rendre après les cours. 

Quelle est votre plus belle course ?

Ma plus belle course est L’Alisgianinca, à Alisgiani, le parcours assez technique et le final en montée me convenait parfaitement.
J’ai été très content de ma gestion qui m’a permis de m’engager dans la descente finale en 3ème position.
Cependant mon manque de technique m’a amené à la troisième place.
Je m’applique depuis à améliorer cette faiblesse en prenant conseil auprès de personnes ayant une bonne expérience dans cette discipline.

Qu’est ce que vous apporte la pratique de votre activité ?

La pratique du Trail Running me permet de garder une bonne forme physique, de parcourir les chemins de notre île et de découvrir des panoramas plus impressionnants les uns que les autres car j’essaye autant que possible de faire une reconnaissance avant le jour J.

Quels sont les valeurs qui vous portent ?

Le respect est une valeur essentielle. Respect des hommes, de nos anciens, de notre histoire et de la nature.
Je suis très attaché à mon île. Mon rêve est de porter fièrement les couleurs de la Corse sur tout les chemins du monde. 

Pourquoi la Corse est elle une destination idéale pour la pratique de votre activité ?

La Corse est idéale pour la pratique du Trail Running. C’est un terrain de jeux complet : on y trouve tous les types de chemins, du technique en descente, en montée, en passant par du plat (bien qu’il soit assez rare d’en trouver dans nos montagnes).